CHARGEMENT DES DONNÉES

Larguer les Amarres - Exposition collective

Larguer les Amarres - Exposition collective

Exposition du 02 mars au 14 avril 2019 à La Chapelle des Calvairiennes - Mayenne (53)

Rencontre exceptionnelle entre dix-sept artistes, Larguer les Amarres soulèvera les questons de savoir-faire, au travers d'oeuvres de designers et de graphistes.

Des créations issues de résidences effectuées en Mayenne par certains artistes seront présentées. 

Ionna Vautrin

Ionna Vautrin. Diplômée de l'école de design Nantes Atlantique, elle ouvre son propre studio en 2011 après avoir remporté le grand prix de la création de la ville de Paris. Son travail est une rencontre entre poésie et industrie, elle dessine des objets du quotidien dont l'ambition est d'être simple, évident mais surprenant.
 
Pour Larguer les Amarres, elle présentera sa Lampe SNCF : évoquant tour à tour une lampe de bureau ou une lampe de chevet, elle reformule l'espace de voyage comme un prolongement de l'habitat.
 
 
 

Damien Poulain


Damien Poulain est un artiste graphique explorant le design et l’architecture. Son œuvre se développe dans une transversalité influencée par les symboles shintoïstes, tribaux et héraldiques. Il utilise des matériaux tels que le textile, la peinture en aérosol, la sculpture et des volumes architecturaux afin de développer une œuvre ciblant le sens de communauté et les outils de ses croyances. Il a acquis une reconnaissance internationale - commerciale et artistique - avec des travaux pour des clients tels que Dazed & Confused, KesselsKramer, Adidas et Uniqlo, des expositions à Londres et à Tokyo...

Pour Larguer les Amarres, il présentera de nouvelles pièces réalisées au cours de sa résidence à L'Atelier-École d'Arts Plastiques de Mayenne. Résidence du 4 au 10 février. 

>> Site de l'artiste

Arnaud Rochard

Arnaud Rochard. Son univers est né à Quimper, alors qu’il était étudiant à l’Ecole des beaux-arts de la ville. Depuis, il se nourrit de chaque minute qui passe et de chaque découverte qu’il fait, qu’elle soit picturale, littéraire, musicale ou cinématographique. Les paysages et les personnages imaginés par lui ne font que rarement une seule apparition. Ils reviennent, comme autant de motifs familiers, pour souligner leur appartenance à l’œuvre captivante de ce graveur et dessinateur, installé à Bruxelles. Chacune de ses œuvres agit tel un gros plan, extrait d’une épopée fantastique écrite au fil des inspirations et des années. 

Pour Larguer les Amarres, il présentera de nouvelles pièces réalisées au cours de sa résidence à L'Atelier - École d'Arts Plastiques de Mayenne. Résidence du 7 au 17 février.

>> Site de l'artiste

Enzo Mari

Enzo Mari est universellement considéré comme l'un des plus grands théoriciens du design italien et dans le monde. Il débute son activité par des recherches sur la perception visuelle, et se dédie ensuite aux jeux pour enfants, au graphisme, au design et à l'architecture ; des directions différentes dont le dénominateur commun est la réflexion sur les signifiés de forme et projet. Les œuvres de Mari sont exposées dans les principaux musées d'art et de design dans le monde : National Gallery of Modern Art Rome, Musée d'Art Moderne de New York, Musée Triennale design de Milan... Il reçoit de nombreux prix dont le Concepteurs royale pour l'industrie décerné par le Royal Society of Arts, un diplôme honorifique en design industriel de la Faculté d'architecture de l'école polytechnique de Milan, il a également été consacré par la Galleria d'Arte Moderna e Contemporanea à Turin à l'occasion du Design International, enfin il reçoit 5 Golden Compass, dont le dernier en 2011 pour sa carrière. 

Pour Larguer les Amarres, une de ses célèbres tables sera présentée.

 

Aurélien Débat

Aurélien  Débat. Après son diplôme d’illustration aux Arts Décoratifs de Strasbourg, il s’installe en atelier avec des graphistes et illustrateurs.  Il  travaille  pour  la  presse  et  l’édition jeunesse  (actes  sud,  Nathan,  Bayard,  Milan,  le  Pommier…) et  fait également de la bande dessinée (Œil électrique, institut Pacôme) et de la vidéo (Panimix). En 2009, lassé par la charcuterie alsacienne, il déménage à Marseille et devient le Garçon de l’Atelier Venture.

Pour Larguer les Amarres, deux de ses oeuvres seront présentées, "Tamponville" et "Stampville" : véritable alphabet graphique à assembler, cumuler, superposer pour construire des villes réelles ou imaginaires.

>> Site de l'artiste

Eva Taulois

Eva Taulois. Tout en puisant dans un vocabulaire formel minimal, sériel, issu de l’abstraction géométrique, le travail d’Eva Taulois s’inscrit dans un réseau plus large de références qui mêle tout aussi bien l’architecture, les vêtements traditionnels, l’art du patchwork, le design industriel… Elle analyse des contextes sociologiques, géographiques et historiques variés qui sont le point de départ de ses recherches. Il en résulte un répertoire de formes (sculptures, peintures, installations) qui réconcilie l’art, l’artisanat et l’industrie. 

Pour Larguer les Amarres, elle présentera de nouvelles pièces issues de sa résidence à L'Atelier - École d'Arts Plastiques. Résidence du 25 au 30 janvier.

>> Site de l'artiste

Férréol Babin

Ferréol Babin consacre la moitié de son temps à collaborer avec différents éditeurs de mobilier et de luminaires où il peut intégrer sa vision singulière et son approche du design. L'autre moitié est consacrée à la fabrication de pièces uniques, avec une approche à la fois brutale et délicate. Des mains sales, des mélanges de médiums tels que la peinture, la sculpture, le design et l'artisanat jouent un rôle dans chacune de ses créations. Ses projets sont toujours basés sur une conscience de la fonction et de la rationalité, combinée à une dimension poétique et émotionnelle.

>> Site de l'artiste

Jean-Charles Frémont

Jean-Charles Frémont. Artiste naviguant entre le papier et les pixels, fasciné par les textures et les détails où il aime se perdre, il ouvre des portes - comme il le dit lui-même - et voit ce qu’il s’y passe ensuite. fasciné par les machines, la nasa et les objets en tous genres, il se plait à créer de nouveaux automatismes et se réinvente sans cesse.

Pour Larguer les Amarres, il présentera de nouvelles pièces réalisées au cours de sa résidence à L'Atelier - École d'Arts Plastique de Mayenne. Résidence du 21 au 27 janvier.

>> Site de l'artiste

Jean-Baptiste Fastrez

Jean-Baptiste Fastrez. Depuis 2011, il a créé son propre studio de design à Paris. Il travaille sur différents projets de design de produits et d'espaces en édition limitée et industrielle. Ses partenaires sont le fabricant danois de textiles Kvadrat, la galerie Lafayettes à Paris, Sèvres / Cité de la céramique, le centre de recherche sur verre Cirva à Marseille, la marque française Moustache et la galerie de design Galerie kreo, basée à Londres et à Paris. Son travail a été présenté dans diverses expositions thématiques au VIA à Paris, au Mudac à Lausanne, au Grand Hornu en Belgique et au Museum of Art de Séoul. Certaines de ses œuvres font également partie de la collection permanente de la Villa Noailles à Hyères, du Cnap et du Centre Pompidou à Paris

Pour Larguer les Amarres, il présentera une pièce réalisée avec Toiles de Mayenne.

>> Site de l'artiste

Julien Colombier

Julien Colombier. L'œuvre du peintre français intègre diverses techniques graphiques, dont la craie, le papier, la toile et la peinture, afin de produire des compositions sombres et répétitives entrelacées de fleurs, de plantes et d'arbres. Influencé par son expérience dans la culture du skateboard, il intègre souvent ses conceptions aux murs, aux rampes et aux espaces urbains."

Pour Larguer les Amarres, il présentera une pièce réalisée en collaboration avec la Faïenceries d'Art de Malicorne (72). 

>> Site de l'artiste

Laure Forêt

Laure Forêt explore l'intime par le trait dans des dessins, broderies, gravures, vidéos... Ses lignes dansent et forment des corps nus, en morceaux, qui se révèlent puis se cachent dans un balai sans fin. Épurés, couchés sur la blancheur du papier et du tulle, ses œuvres suggèrent le dualisme du corps et de l’esprit. La peau devient l’élément central, la frontière charnelle de l’être qu’il faut apprendre à dompter.

Pour Larguer les Amarres, elle présentera de nouvelles pièces réalisées au cours de sa résidence à L'Atelier-École d'Arts Plastiques de Mayenne. Résidence du 18 au 28 janvier.

>> Site de l'artiste

Marine Class

Marine Class nous invite à papillonner comme dans un jardin où éclosent des folies à l’esthétique séduisante. De la pierre au papier, les rêves de l’artiste se déclinent sur de nombreux supports résultant de protocoles aux ingrédients variés. Et, par effet de miroir, ces compositions chimériques d’un nouveau genre nous permettent d’y trouver la traduction de nos propres songes. C’est bien la nature qui offre le terreau propice aux œuvres de Marine Class. Au pas de sa porte ou dans des contrées plus lointaines, elle explore des territoires, convoquant leurs histoires, souvent encodées par frottement avec les activités humaines qui les accompagnent. 

Pour Larguer les Amarres, elle présentera de nouvelles pièces réalisées en collaboration avec un artisan mayennais.

>> Site de l'artiste

Raphaël Garnier

Survolez ce nouveau paragraphe pour l'éditer.

Sébastien Cordoleani

Sébastien Cordoleani. Il travaille depuis plus de dix ans au contact d’industriels et d’artisans pour la réalisation de produits et de mobilier. Il collabore notamment avec les éditeurs Moustache, Tolix, Gandia Blasco, Ligne Roset et développe différents projets de recherche avec des ateliers artisanaux en France, en Espagne, au Mexique, à Taiwan et au Japon, à la Villa Kujoyama à Kyoto, à la Villa Noailles à Hyères. Son attrait pour les matériaux naturels tels que le bambou, le bois, les minéraux, le cuir ainsi que pour les gestes des métiers associés, le conduisent à imaginer une modalité de création/production qui se définie par la réalisation d’ouvrages manufacturés, montés à la main.

Pour Larguer les Amarres, il présentera son sac "Archipel" : une nécessité de voyage fait naître ce sac simple constitué d’une feuille de cuir, pliée et maintenue en forme par l’anse, sans couture. Inspiré par les matières naturelles ainsi que le savoir faire artisanal, Sébastien Cordoleani a imaginé la marque de sac en cuir Archipel.

>> Site de l'artiste

 

Atelier Tout Va Bien

Atelier Tout va bien. « Notre atelier est né d’une volonté commune d’engager la création graphique dans une exploration des formes et des sens, dans une minutieuse manipulation du point, de la ligne, de la surface et de la couleur. Nous ne revendiquons pas le fait de posséder un style nous étant propre. Au contraire, nous considérons que notre devoir de graphistes est d’adapter notre créativité à la spécificité de la demande. Nous souhaitons nous mettre au service du sens, générer des concepts en parfait accord avec la nature du message. Tout va bien est une expression empreinte d’optimisme révélant toutefois un message débordant d’ironie. »

>> Site

Les Graphiquants

Les Graphiquants développent depuis 2008 un travail empreint de considérations tactiles, formaliste et poétique où l’abstraction géométrique et les jeux typographiques occupent une place récurrente. Dès 2009, ils sont repérés avec l’affiche Floating (réalisée avec François Kenesi). Commandée par Metrobus et diffusée sur le réseau SNCF et RATP, cette image occupe depuis les espaces publicitaires laissés vacants par la crise. Depuis, ils collaborent sur de nombreux projets d’éditions, des projets culturels et événementiels notamment avec le CNAP, le Centre Pompidou Paris et le Centre Pompidou Metz (signalétique des expositions Chefs d’oeuvre, Mondrian-De Stijl, Gerhard Richter), avec le ministère de la Culture (Journées européennes du patrimoine 2012), Sèvres, cité de la Céramique, ou la biennale de Danse de Lyon. Dernièrement, ils conçoivent la nouvelle maquette d’un numéro spécial de Elle Déco dédié aux nouvelles tendances: Elle Déco Lab.

>> Site

Antoine + Manuel

Antoine+Manuel. Antoine Audiau et Manuel Warosz se sont rencontrés à Paris en 1984 dans un atelier d’art. Ils travaillent en duo depuis 1993. Les récentes expositions de leur travail ont pu être vues à Melbourne (Australie) à la State Library of Victoria, à Paris au Grand Palais ou au musée des Arts décoratifs, à Minneapolis au Walker Art Center, à Hyères à la Villa Noailles, à Mayenne à la chapelle des Calvairiennes et aussi en Chine au Hong Kong Heritage Museum. La pratique artistique d’Antoine+Manuel les a conduit à collaborer avec la mode et la culture. Ils ont une relation de longue date avec la mode, ayant travaillé pour Yves Saint Laurent, Cartier, Uniqlo, Nike et Christian Lacroix. 

Pour Larguer les Amarres, ils présenteront une pièce réalisée en collaboration avec la Faïenceries d'Art de Malicorne (72). 

 >> Site